Les fragilités naturelles des enfants

Les fragilités naturelles des enfants

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cette théorie se base sur le fait que la physiologie et la fonction des 5 organes n’est pas encore complètement abouties, ils sont donc particulièrement fragiles. Dans ce cadre, on peut facilement observer chez l’enfant à la naissance certains déséquilibres, on parle alors des trois insuffisances (Rate, Poumon, Reins) et des deux excès (Foie, Cœur).

Cette théorie peut aussi s’expliquer grâce aux relations qu’entretiennent les 5 organes d’un enfant à la naissance avec les 5 mouvements que sont le bois, le feu, la terre, le métal et l’eau. Ces excès ou insuffisances vont fluctuer lorsqu’un enfant subira un déséquilibre d’origine alimentaire, climatique ou émotionnel.

Le foie est souvent en excès :

Si l’énergie du foie est souvent en excès, c’est parce que comme nous l’avons vu dans un article précédent, il est relié au mouvement du bois. Les premières années de la vie d’un enfant sont gouvernées par cette énergie ascendante. C’est donc pour cela que la croissance de l’enfant est très rapide durant ses premières années. À l’image d’une jeune pousse d’arbre tout juste sortie de terre. Lorsque l’énergie du foie est excessive, cela va facilement engendrer de la fièvre et des convulsions.

La rate est souvent en insuffisance :

Si la rate est facilement en insuffisante à la naissance, c’est tout simplement dû au fait qu’elle n’a pas encore reçu l’énergie des aliments. Mais cela est aussi dû au fait que la physiologie de cet organe n’est pas encore complètement mature, les fonctions de la rate et de l’estomac sont donc fragiles. Le fait que votre enfant ne puisse pas forcément vous dire exactement quand il a faim ou quand il est déjà rassasié va pouvoir engendrer certains déséquilibres. Si vous lui donnez trop à manger, cela va blesser l’énergie de son estomac, le contraire va blesser l’énergie de sa rate et accentuer son insuffisance. L’alimentation est donc l’un des points importants à surveiller pour tout parent. Suivant le cycle de domination des cinq mouvements, on peut observer que si le foie est excès, il va avoir une domination trop importante sur la rate et facilement accentuer cette insuffisance. L’une des fonctions de la rate est de transporter et transformer la quintessence des aliments, la fragilités de ses fonctions va facilement produire des problèmes digestifs.        

Les poumons sont souvent en insuffisance :

Sa position est la plus haute parmi les cinq organes. Ils régissent l’énergie du corps entier et contrôlent la peau et les poils. Lorsqu’un enfant vient de naître, sa peau est très fragile, son énergie défensive l’est aussi. Il va alors facilement subir les mauvaises influences des énergies climatiques telles que le vent, le froid… Cette énergie perverse va obligatoirement finir par perturber l’énergie des poumons avant celle des autres organes si l’enfant n’est pas bien protégé.

L’enfant n’étant pas capable de dire s’il a trop chaud ou trop froid, les parents feront souvent des erreurs en le couvrant trop ou pas assez. Tous ces facteurs vont faire que les enfants seront facilement atteints de rhume, de toux et d’inflammation au niveau pulmonaire.

La rate engendrant les poumons dans le cycle des cinq mouvements, étant elle aussi en insuffisance, celle-ci ne va pas pouvoir nourrir correctement les poumons. Le cœur étant facilement en excès, il va donc dominer trop fortement les poumons et là aussi accentuer l’insuffisance.

Les reins sont souvent en insuffisance :

D’une manière générale, on considère en médecine chinoise que les reins sont facilement en insuffisance que ce soit chez les grands comme chez les petits. De plus chez les enfants, l’essence des reins n’est pas encore assez prospère. Tout cela va facilement engendrer des énurésies, des mictions trop fréquentes. Une insuffisance plus importante pourrait produire des problèmes de croissance, car les reins contrôlent les os et engendrent la moelle.

Le cœur est souvent en excès :

Le cœur correspond au mouvement du feu, puisque l’énergie des reins est insuffisante les liquides le sont aussi, si bien qu’ils auront du mal à contenir l’énergie du bois et du feu. Le bois étant lui-même en excès, cela va facilement engendrer du feu. Cet excès peut facilement produire des pleurs nocturnes.


Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réactions au sujet de « Les fragilités naturelles des enfants »

  1. Bonjour Florian,

    N’y a-t-il pas également une question de tempérament pouvant expliquer les insuffisances ou excès ?

    J’ai par exemple une petite fille de 4 ans qui, depuis tout bébé, a toujours chaud. Quand je porte parfois deux pulls, elle est en t-shirt à la maison ! Elle dort nue et déteste quand on l’habille chaudement pour aller dehors.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :