Diététique chinoise: La nature des aliments

Diététique chinoise: La nature des aliments

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un célèbre médecin chinois du nom de Sun Simiao, connu pour sa grande connaissance des plantes, disait que la première des méthodes à utiliser lorsque nous étions malades était la diététique, si cela ne marchait pas alors seulement on utilisait les plantes.

Diététique chinoise:  La nature des aliments

Dans notre civilisation occidentale nous oublions trop souvent que certains changements dans notre alimentation peuvent nous soigner. Pourtant Hippocrate lui-même disait « Que ton alimentation soit ton seul médicament ».

Que reste-t’il aujourd’hui de ce conseil?

La plupart des aliments que nous consommons aujourd’hui, issus d’une agriculture intensive, sont cultivés sur des sols toujours plus pauvres, il ressort de ces pratiques des aliments sans saveur et dépourvus de qualités nutritives. Si Hippocrate avait eu à sa disposition les aliments issus de cette agriculture, il n’aurait sûrement pas pu prononcer cette phrase si célèbre.

S’il reste possible, pour certains d’entre nous, de planter ses propres légumes (issus de préférence de semences anciennes et non hybrides), d’élever ses propres animaux afin de donner une alimentation suffisamment riche à ses enfants, cela n’est pas le cas pour tout le monde ! Pour les autres, privilégiez alors les aliments dont le mode de culture est biologique, pour des raisons économiques, vous pouvez aussi vous rendre chez de petits agriculteurs ou des coopératives qui se trouvent près de chez vous, vous serez parfois surpris des prix. Choisissez de préférence des matières premières que vous transformerez vous mêmes.

Choisir les bons aliments influence fortement notre santé. Ainsi, lorsque nous ne sommes pas malades, les céréales, la viande, les fruits et les légumes de bonne qualité sont indispensables pour renforcer et nourrir notre corps.

Différencier la nature des aliments

Il faut savoir que la médecine chinoise distingue chaque aliment selon sa nature plus ou moins froide ou plus ou moins chaude. Le froid, le frais, l’équilibré, le tiède, le chaud vont ainsi nous permettre de catégoriser chacun de nos aliments. En fonction de nos déséquilibres, nous devrions donc consommer des aliments qui rafraîchiront ou réchaufferont notre corps. Nous verrons plus tard que ces aliments possèdent aussi différentes saveurs.

Il est donc important de connaitre le fonctionnement de notre corps. Lorsque nous sommes en bonne santé, nous n’avons à souffrir d’aucun symptôme.

Mais il arrive que des facteurs extérieurs dérèglent notre organisme : des excès ou une insuffisance dans notre alimentation, de l’émotionnel, du surmenage, ou encore les énergies climatiques. Notre corps produit alors certains signes marqueurs de froid ou de chaleur, ce n’est rien d’autre qu’un dérèglement du Yin Yang.

Vous saurez maintenant que si vous êtes moins habillés que les autres en hiver ou au contraire plus habillés que tout le monde en été, c’est le fruit d’un déséquilibre Yin Yang.

Il est possible d’en prendre conscience facilement en réfléchissant à certaines informations que notre corps nous donne. Plus le déséquilibre sera important et plus ces informations seront évidentes.

  Syndrome de froid Syndrome de chaleur
Accoutumance aux
températures
Frileux, aime le
chaud
Ne supporte pas le chaud aime le frais
Soif Pas soif Soif, aime boire frais
Teint Pale Rouge
Quatre membres Froid Chaud
Selles Plutôt molle Plutôt dure
Urine Longue et clair Courte et foncé

Ce tableau est très simplifié. Il est là pour vous faire prendre conscience simplement que si vous avez tendance à avoir trop chaud ou trop froid, ce n’est pas normal. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter un spécialiste de médecine chinoise.

Maintenant que vous savez différencier le froid du chaud, il est simple de comprendre que lorsque nous ressentons facilement le froid, il serait sage de ne pas consommer en excès des aliments froids ou frais mais de privilégier des aliments plutôt tièdes. En revanche, pour ceux qui supportent moins bien la chaleur alors il faudra privilégier des aliments plutôt frais.

Progressivement, il sera possible de régler naturellement ces petits déséquilibres avant qu’ils ne prennent plus d’ampleur. Pour pouvoir ensuite retrouver une alimentation équilibrée entre les deux natures qui sont le frais et le tiède.

Diététique chinoise:  La nature des aliments

Petits exemples :

Aliment Nature
La banane Froide
L’aubergine Fraiche
La carotte Equilibré
La crevette Tiéde
Le poivre Chaude

Si vous remarquez en vous plusieurs des caractéristiques d’un syndrome de froid, si vous souffrez régulièrement de nausées ou alors que ces nausées sont apparues après une consommation abusive de produits froids, il est fort probable que leur nature froide en soit l’origine.

Vous pourrez donc ajouter un peu de gingembre qui est de nature tiède dans votre alimentation ou préparer des tisanes de gingembre, cela aura pour effet de réchauffer peu à peu votre estomac et disperser le froid à l’origine de ces nausées. Attention au gingembre dont la saveur est piquante, si c’est trop fort n’hésitez pas à ajouter un peu de sucre de canne à la tisane.

Si au contraire, vous constatez en vous les caractéristiques d’un syndrome de chaleur et que vous êtes facilement constipé, il est alors fort probable que cela soit dû à une insuffisance de liquide provoquée par un excès de chaleur, alors vous pourrez utiliser les épinards qui sont de nature fraîche, cela aura pour effet de diminuer peu à peu la chaleur qui se trouve dans vos intestins et de générer des liquides, améliorant naturellement votre transit.

La simple différenciation du froid et de la chaleur est donc un des points essentiels qui permettent de tirer un maximum de bénéfices de notre alimentation.  

Les livres

Pour les personnes qui s’intéressent à cette manière de s’alimenter, je vous conseille deux livres :

Le livre « Médecine chinoise et cuisine française » de Michel-Philippe Rastoul.

Un livre plein de bonne humeur qui, sur les bases de la médecine chinoise, va vous expliquer comment adapter notre cuisine de façon à respecter un équilibre entre la nature et les saveurs de nos aliments afin que chacun de nos organes s’y retrouve et participe à notre bonne santé.

Le livre « Ces aliments qui nous soignent » de Philippe Sionneau et Josette Chapellet.

Un livre très complet qui, sur la base des grands principes de la médecine chinoise, nous fait découvrir les propriétés thérapeutiques des aliments, selon leur nature et leurs saveurs, de la simple tomate à la cerise en passant par la viande de bœuf et le poulpe.


Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire